GROUPE VOCAL      LES BRANLE-GLOTTES

Actualité

 

Et bien oui, les chanteurs ne font pas exception à la règle et nous nous voyons contraints d'annuler toutes nos activités jusqu'au 30.04.2020 par précaution sanitaire.

Il ne nous restera plus qu'à chanter sous la douche !

Allez, prenez bien soin de vous et profitez-en pour faire à la maison toutes ces petites choses que vous n'avez pas eu le temps de faire depuis des années.

A bientôt, en chant et en musique !

Phil 2

 

Voix Romande du 19 mars 2020

Echos du Cristal

Voilà, nous aussi sommes confrontés au coronavirus et à ses conséquences. En effet, d'après l’information reçue via notre président Walti, le home Le Cristal annonce qu’il restera fermé jusqu’au 30 avril. Cela signifie que nos glottes vont être au repos forcé au moins jusqu’à cette date.

Donc, plus de répétions ou de manifestations jusqu’à nouvel avis. Cela signifie aussi que la BA du 9 mai à Charmey et le concert des Jardins de Boujean du 15 mai sont supprimés. Sommes désolés d’être, nous aussi, touchés par ces «chinoiseries» mais, en l’état actuel, notre comité a pris de sages décisions, conformes à ce qui se passe. Cela signifie aussi que vous ne nous lirez plus sous cette rubrique jusqu’à la reprise de nos répétions.

 

Bulletin BG

Pour ce qui est du prochain bulletin, les dates pour envoyer vos textes et les confirmations pour vos sponsors restent inchangées. Donc, envoi directement à Patrick par courriel ou autres moyens évitant de se déplacer !

 

Prenez soin de vous et buvez de l’eau chaude.

 

Jappy

 

Voix Romande hors série

Echos de la braderie 2017

La préparation fut longue et amena bien des discussions dues à une augmentation conséquente des coûts (prix de l’emplacement) et un changement dans le règlement (l’obligation d’acheter des gobelets officiels braderie avec dépôt de CHF 2.- à l’unité). Après moult séances et réflexions, nous avons tout de même choisi de continuer à y participer, cela pour la 21ème fois !

C’est donc au matin du vendredi 30 juin, dès 08h30 (bon, d’abord avec un bon café) qu’une équipe, toujours motivée, a entrepris le montage de la tente fournie par notre ami Sami (un grand merci à lui). Cette année, plus de sergent-major (a quitté l’entreprise) mais un nouvel employé Carnal, super sympa,  avec qui nous fûmes tout aussi efficaces que par le passé ! Bon, il y eu bien un petit bémol, à savoir un moment de réflexion sur le nombre d’éléments à monter (Y en manque un ? Mais non, c’est trois ! Non, quatre ? Heureusement, avons été sauvés par les photos prises en 2016. Mais, même là, certains avaient des doutes. Bande de St-Thomas !)

       

Enfin, au bout du compte, nous y sommes tout de même arrivé et avons pu, vers 13h, apprécier une bonne pause lunch sous la tente !

L’après-midi fut consacré aux détails et à la finition, avant l’arrivée des premiers fans de nos filets de féras !

Ceux-ci arrivèrent en nombre dès l’ouverture officielle de cette braderie, à savoir dès 18h (les friteuses tournaient à plein régime) et cela jusque tard dans la nuit douce de ce dernier jour d’un chaud mois de juin avec notre ami Toni se chargeant de l’accompagnement musical (tout en douceur).

 

 

Samedi matin, entrée en scène de la petite Gilberte (légèrement voilée pour une fois) pour relancer l’ambiance et attirer le chaland !

Un démarrage en douceur, mais qui alla crescendo avec, toujours des échos très positifs sur la qualité de notre poisson (et, en plus, il n’y avait pas besoin de faire la queue pour être ravitaillé). Nous avons aussi eu le plaisir d’accueillir l’ami Claude en renfort aux friteuses (un grand merci à lui pour son aide) !

Ce samedi fut intense aussi et l’équipe tournait à plein régime, mais avec la maîtrise de son sujet (bon, un ou deux petits bugs, mais rien de grave et toujours avec le sourire. Des pros quoi).

    

Nous eûmes aussi, bon à peine, une petite ondée qui fut maîtrisée grâce au déplacement des tables en terrasse mises à l’abri de l’avant toit de chez Loeb (que l’on remercie aussi pour son aide).

Ce samedi fut intense aussi et bien rempli, mais toujours dans la bonne humeur et une ambiance chaleureuse malgré la fraîcheur un peu revenue.

 

Le dimanche démarra aussi tout en douceur, à tel point que nous eûmes même le temps de prendre l’apéro (lol) avant le dernier rush !

           

Oui, car dès 13h, la dernière vague de convives arriva et les friteuses chauffèrent à nouveau à plein régime. Avons même dû renvoyer notre fournisseur à la pêche (une fois, comme ils disent en Belgique, il fallut même mouiller le poisson).

Puis arriva (déjà) le moment du démontage (bien que quelques clients récalcitrants eurent un peu de peine à céder leur place). Toujours la même équipe efficace sous les ordres précis (lol) de notre ami  Sami (encore un grand merci à toi pour tout) pour faire place nette et mettre un terme à cette énième braderie qui fut, une fois de plus magnifique avec une belle ambiance, des clients nombreux et sympa, et des amis plus revus depuis longtemps.

            

Le point final fut, tradition oblige, mis chez les Tschaupi, avec une délicieuse raclette en prime, ce qui change du poisson. Un grand MERCI à tous pour le formidable boulot accompli durant ces trois jours, magnifique !

Jappy

 

  

 

Notre bulletin semestriel d'octobre 2019

Cliquez sur l'icône, ayez un peu de patience pendant le téléchargement... et bonne lecture.

Philippe 2, dit le Belge, votre webmaster débutant préféré

 

 

 

Rapport d'activités 2019

J comme janvier et :        

Le 7, reprise sérieuse avec «Halleluiah», prochain concert déjà en vue, mais à sec ! Eh oui, on chante «La Bourgogne», mais sans son liquide ! Dur !

Le 14, répète commencée avec le quart d’heure vaudois, bouchons sur le contournement Est, dû à un accident et une super organisation du trafic. Avons tout de même fini par chanter, La Bourgogne encore mais, avec un accompagnement à l’accordéon, pour le ton que nous cherchons du côté «deux déci-majeurs». Soif toujours !

Le 21, tout pour le «projet Jeanne» venue nous écouter, avec des chants à savoir par cœur et avec une nouvelle baguette avec la présence de Roxane (venue sans Sting) qui est pressentie pour diriger le prochain concert. Plaisir aussi d’accueillir notre p’tit Nicolas de retour de ses études !

Le 25, une forte délégation Branle-Glottes s’est rendue en la Collégiale de St-Martin à Moutier pour un dernier au revoir à Monique et pour le soutien de notre ami Benja !

Le 28, chantons en marchant pour maîtriser le mélange des voix, programme Jeanne oblige. Fêtons aussi Gégé et Jean-Pierre pour leurs anniversaires. Merci pour l’apéro et l’agape ! 

F comme février et :         

Le 3, avec un concert donné au «Christ Roi» sous la conduite tout en maîtrise de Roxane qui remplaçait Charlène. Belle prestation avec un public attentif et chaleureux.

Le 4, avec des échos de vieille ville dans le cadre du «projet Jeanne», un spectacle dans lequel nous devons apprendre à nous fondre entre l’accordéon, les pierres et l’alpinisme en veillant à ce qu’il n’y ait pas de mou dans la corde à nœuds. Mais Gégé maîtrise !

Le 8, assemblée générale à l’Etoile à Corgémont dans une belle ambiance. Un apéro des sixties offert par Bernie, un sponsoring des seventies par Enzo et une caisse qui se porte bien (celle de J.-P., donc). Que du bonheur !

Le 9, fêtons l’anniversaire de notre soliste Bernie, tout content d’enfin faire partie du club des sexa, au resto de la Fontaine à Péry et avec nos dames. Très belle soirée!

Le 10, malgré le déluge, petit concert à la cave de Berne à La Neuveville dans le cadre du 30ème de l’Amicale du Vin. Dans un premier temps, que de l’eau au comptoir mais, pour finir, très joli buffet. Là aussi une belle ambiance.

Le 11, pas d’écho car, dû à la semaine blanche, la VR fait relâche. Mais nous, malgré un weekend chargé, on bosse !

Le 18, malgré la semaine blanche (certains sont au vert et peut-être au verre), on bosse toujours fort et en mouvement, ça devient physique ! Bon, ça permet aussi d’apprécier l’agape concoctée par Riquet et Benja !

Le 25, rapatriement des derniers évadés de la semaine blanche pour travailler assidûment ! Tout d’abord sur une nouvelle version du «Joyeux anniversaire», harmonisée à 4 voix (chouette). Puis, la préférée à Jean-Mi, en «Prélude» à «La Bohème» et aux « P’tites femmes de Pigalle », interprétés avec le sourire car «Qu’il fait bon vivre» quand on peut «Aimer à perdre la raison». Tout ça, chanté du mieux que l’on peut, comme dit Gégé!

M comme mars et :           

Le 1, avec le premier «First Friday» à la vieille ville. Ambiance retenue pour notre poisson car un froid de canard. Y avait que la friteuse qui était chaude.

Le 4, une hécatombe comme dirait Phil II. Oui, entre les malades, les vacanciers ou les futurs pères, beaucoup d’absents. Les valides et les présents on tout de même souhaité un joyeux anniversaire à notre Directrice préférée. Son âge ? Non, c’est une dame ! Mais, selon Phil Ier, elle est au moins trois fois plus jeune que la plus part d’entre nous !

Le 11, Charlène toute heureuse de retrouver sa petite troupe presque au complet pour la répète. Donc, motivée pour nous driller et nous faire travailler sur le programme de notre prochaine BA. Mais en respectant le rythme, la vitesse, c’est elle !

Le 18, avons déplacé la répète à la montagne, plus précisément chez l’ami Riquet à Plagne. D’abord un travail sérieux sur le programme de notre prochaine BA. Puis, dégustation de la fameuse saucisse au marc, comme lui seul sait la faire ! On entendait même plus une mouche voler. Bon, faut dire qu’un BG ne chante pas la bouche pleine. Avons aussi souhaité joyeux anniversaire à Phil Ier et à Charlène pour sa première année à la direction des BG (et pas même un cheveu blanc) !

Le 23, concert BG au home du Cristal dans le cadre d’une de nos BA. Chaude ambiance, comme toujours dans ce genre d’endroit. Mais, aussi, choque des générations puisque nous avons partagé la scène avec un groupe de jeunes danseurs. Jolie expérience.

Le 25, retour au même endroit pour travailler «Le Sud» en essayant de retenir la note (selon Benja, le loup on le retient par la queue). A lui avons aussi souhaité un joyeux anniversaire dans sa version moderne et encore dégusté un bon repas dans le cadre d’une agape concoctée par Paul soutenu par Bernie.

A comme avril et : 

Le 1er, sans poisson, mais avec Gemma pour la première heure. Puis, avec Charlène pour la deuxième, en travaillant «Les Play Boys» (avons encore de beaux restes). Avons souhaité un joyeux anniversaire à Paul et à Sami qui nous a gâté avec une délicieuse agape. Le matin de ce lundi là, une bonne équipe BG a aussi travaillé sur le «projet Jeanne», aux Tilleuls où les Securitas étaient aussi présents, avec le sourire.

Le 6, second volet du «projet Jeanne» à la HBK en vieille ville de Bienne. On rôde son futur spectacle.

Le 8, reprenons le chemin de nos répètes au Cristal avec un travail assidu des «Play Boys» à «La Bohème» tout en passant par «Le Sud», avec l’accent mis sur les nuances, Charlène ne lâchant rien, damned, c’est que le prochain concert arrive à grands pas et que le week-end de Pâques nous vole un lundi ! Avons aussi parcouru le bon à tirer du prochain bulletin BG afin d’y apporter les dernières corrections. Superbe boulot de Patrick !

Le 15, pas de VR vu les vacances de Pâques et pas d’échos, la Thaïlande c’est trop loin pour 1'200 signes !

Le 22, pas de répète car on roule les œufs et on se goinfre de lapins en chocolat. C’est bon pour le souffle car ça dilate la barrique !

Le 29, retour aux affaires, dans une petite salle annexe, l’habituelle étant occupée pour une assemblée. Avons pu réduire l’échauffement vu la chaleur et le manque de place. Mais, le travail de reprise fut intensif. Avons aussi souhaité un prompt et bon rétablissement à Phil II, rentré de ses vacances en Australie en passant par la case des urgences.

M comme mai et :  

Le 3, second « First Friday » de l’année avec notre stand poissons devant la cave de la « Gilde de Carnaval » à la vieille ville. Le temps nous a offert un peu de clémence pour une belle ambiance.

Le 4, travail sérieux sur le «projet Jeanne» car c’est pour bientôt et il faut chanter par cœur. Mais ça prend gentiment forme.

Le 6, retour aux sources pour un travail intensif et en profondeur en vue de notre prochain concert des «Jardins». Le bulletin de printemps a été envoyé. Joli boulot de Patrick et merci à lui et Walti. Ce lundi, avons aussi appris la triste nouvelle du décès de notre ami Dom’s, un Tschaupi que nous aimions voir aux BG.

Le 10 et le 11, vide grenier chez Dolo et Riquet à Romont. Quelques BG volontaires donnent un coup de main à la friteuse, filets de poissons obligent. Chouette ambiance qui change des First Friday et de la Braderie.

Le 13, répétition au Théâtre du Rennweg avec en préambule la mise en place, sur scène, du projet Jeanne. Concentration en noir et chaussettes jaunes.

Le 18 et le 19, après une phase de préparation intensive durant la semaine, les BG ont participé au magnifique spectacle «Akkortanz» du «projet Jeanne» avec une classe de 7H. Belle expérience et beau travail de Jeanne, récompensée par une toute bonne note, et Charlène en soutien.

Le 20, après toutes ces péripéties, retour au Cristal pour travailler le programme du prochain concert se trouvant déjà à la porte. Charlène absente, pour cause d’examen, c’est Roxane qui nous a gentiment donné le «La».

Le 27, dernière répète avant le concert des «Jardins». Donc, concentration et accent mis sur les nuances. Du style les garçons, sinon à quoi ça sert que Ducros euh, Charlène se décarcasse pour nous !

Le 31, magnifique concert aux «Jardins de Boujean» dans une ambiance chaleureuse et par une belle soirée de printemps. Aussi avec les bisous à Christian, se tâtant pour un éventuel retour. Cadrés comme ils ont été, il ne devrait plus avoir le choix. On l’attend !  

J comme juin et :  

Le 3, après les «Jardins», retour à notre local du Cristal où «on est pas là pour se faire engueuler», enfin, c’est du moins le titre d’un nouveau chant que l’on potasse.

Le 7, troisième First Friday, temps relativement clément et bien du monde. Nos visiteurs ont tout rupé notre délicieux poisson !

Le 10, lundi de Pentecôte, faisons nous aussi relâche !

Le 17, toujours du travail sur le «on est pas là pour se faire engueuler». Mais, faute de défilé, avons eu une délicieuse agape avec les profs au fourneau. Merci Denis et Jean-Mi !

Le 24, toujours du travail, mais dernière répète avant les vacances. Avec aussi, après son pépin de santé, le retour de Phil II à qui nous avons profité de souhaiter un joyeux anniversaire.

Les 28, 29 et 30, Braderie biennoise avec nos fameux filets de féra qui sont plutôt de la sandre. Trois jours sous la tante mais avec, cette année, des aides extérieures pour nous donner un sérieux coup de main. Nos meilleures moitiés et des Tschaupi à la retraite. Du travail, du plaisir dans une belle ambiance mais, une chaleur du diable. On avait jamais vu les BG boire autant de flotte comme durant ce weekend. Et, le dimanche soir, une délicieuse raclette pour une f(a)in en douceur, question de changer l’odeur !

J aussi comme juillet et :

Le 1er, pour un lundi débriefing Braderie, aux Marmousets, avec une dernière agape afin de ne pas partir en vacances, le ventre vide !

A comme août et :

Le 2, pour un quatrième First Friday à la vieille ville dans une belle ambiance de vacances, avec un temps magnifique et tout notre stock de poissons englouti avant la fin de la soirée.

Le 12, pour la reprise de nos répètes au Cristal et pour gentiment dérouiller la glotte.

Le 15, les BG réunis en l’église Saint Etienne pour un dernier au revoir en chanson à Paulette, maman de notre ami Philippe. Moment d’émotion.

Le 19, au vert chez l’ami «CK», avec une première heure à bosser nos gammes dans le rythme voulu par Charlène. Puis, final en fanfare avec une ambiance grillade au jardin (avons même suggéré une nouvelle partition à Charlène, le fameux «Toute la pluie tombe sur moi». Chouette soirée en mode BG et bel accueil !

Le 26, retour au Cristal pour potasser les partitions du programme de notre prochaine BA. Souhaitons aussi un joyeux anniversaire à notre ami David, notre petit qui devient grand et que l’on remercie pour l’apéro ! Les barytons nous annoncent aussi déjà la date de la course 2020. Faut réserver les 25, 26 et 27 septembre. Notons !

Le 31, pour une BA BG au home du Redern. Ambiance chaleureuse mais aussi chaleur torride dans la salle de concert. Nous nous sommes littéralement rués sur les bouteilles d’eau afin de rafraîchir la glotte !

S comme septembre et :

Le 2, le scribe absent pour cause de «Foire de Chaindon» et son remplaçant itou, pas d’écho dans la VR ! Toutes nos excuses.

Le 6, encore un First Friday à la vieille ville avec notre stand poissons. Bien du monde et belle ambiance. Bon, à la cave, ça monte et ça descend. Faut pas se louper !

Le 7, les 2 x 60, donc 120, de Mireille et Denis à Lamboing. Magnifique journée et très belle ambiance. Nos chants furent fort appréciés et la fête fut grandiose. Gégé y a même retrouvé ses copines !

Le 9, après nos escapades, retour au Cristal pour y reprendre le collier et travailler nos partitions avec sérieux. Avons aussi souhaité un joyeux anniversaire à Gabi et Walti.

Le 16, avons travaillé sous écoute extérieure. En effet, Pierre, un ami amené par Benja, est venu se rendre compte que chanter par cœur, donc sans partition, n’était pas une sinécure. Après le travail, déplacement tactique aux Marmousets pour une délicieuse agape concoctée par Gabriel et Patrick. Tout en «Thaï fine».

Le 23, les partitions s’étoffent, avec un gros boulot de Charlène sur «On est pas là pour se faire engueuler». Quatre pages pour de la belle ouvrage, bravo. Aux chanteurs maintenant d’être présents pour travailler. Donc, présence et boulot, qui sont les deux mamelles des BG. Ce lundi, avons aussi appris la triste nouvelle du décès de Jean-Paul Gafner, ancien chanteur BG surnommé le commandant Cousteau.

Le 30, travail sérieux sur le programme de notre prochain concert qui approche à grand pas. Partitions pas évidentes, notamment au niveau prononciation dans le folklore tessinois (lava lava, etc.). Avec ça, Bernie tout timide car seul représentant des 1er ténors. Aussi une triste nouvelle, après l’annonce du décès de Jean-Paul, celle d’un autre décès, celui de Paul-André Schwab qui fut de longues années durant, directeur des BG !

O comme octobre et :      

Le 4, avec le dernier First Friday de l’année, sans trop de monde vu le temps maussade, mais ambiance chaleureuse tout de même.

Le 7, nouveau style d’échauffement, genre «Rigoletto», des «ha ha ha», pour affirmer la voix. Avec Zoé, mais en l’absence de Walti et Benja, partis faire la noce à Curaçao.

Le 14, avec Roxanne à la baguette pour bien bosser certaines partitions sur mandat de Charlène. Puis, pour maintenir une tradition, agape aux Marmousets, Charlène et Jappy sur le thème de la «Bénichon» (moutarde du même nom, cuchaule, potée, saucisson et meringues à la double crème). Que du bonheur et peu de calories. Un constat, Charlène est aussi bonne à la cuisine qu’à la direction.

Le 21, retour de Walti et Benja, un plongeur aguerri, pour bien travailler sur les partitions du prochain concert qui se rapproche. Un seul thème, le «n’oubliez pas les paroles».

Le 28, malgré les embouteillages et les détours de sagnards dûs à des travaux au niveau du contournement Est, avons commencé la répète presque à l’heure pour travailler non-stop sur nos partitions pour cause d’occupation exceptionnelle de notre salle par La Chorale. Pas de pause, donc la galère pour des bois sans soif ! Cette semaine là, le nouveau bulletin d’automne a également été envoyé. Toujours de la belle ouvrage !

N comme novembre et : 

Le 4, encore et toujours du travail sérieux et appliqué sur le programme du prochain concert apéro de Calvin qui se rapproche. Aussi un joyeux anniversaire chanté à Patrick et Denis.

Le 11, à J moins 6 de notre concert de Calvin. Donc, derniers peaufinages des partitions prévues par ce programme. Bon, facile, suffit de suivre Charlène, oui, mais à condition de lever les yeux des partitions. Dernière agape aussi, cuistot David pour de délicieux Gnäggi de porc avec comme adjoints Phil II pour l’entrée et Jean-François pour le dessert. Les BG se tiennent vraiment bien à table.

Le 16, pour préparer la salle de concert à Calvin et répéter une dernière fois tout le programme prévu pour le lendemain.

Le 17, pour un joli concert annuel, avec du monde, une belle ambiance et un programme apprécié car bien choisi selon les échos reçus. A la pause, le public fut encore diverti par le duo Midano, question de maintenir l’ambiance. En fin de concert, l’équipe traiteur du Lion Rouge de Lamboing se chargea de flatter nos papilles avec un délicieux repas.

Le 18, retour à l’entrainement dans notre salle Diamant au Cristal avec la reprise de «nouveaux vieux chants» comme : «Les Baladins», «Je chante», en essayant de ne pas trop «Trénet» ou encore «Le Moine de Solovski», un très vieux qui est tout neuf pour certains. Que du plaisir.

Le 25, avec une nouvelle tête en la personne d’Elise Poisson, pas la loi, mais un nouveau style d’échauffement pour nous «les p’tits vieux», tout en mouvement et en imagination (l’eau qui coule, le vent qui souffle). Rafraîchissant avant d’attaquer le travail sérieux mais facilité par les fichiers sonores que Charlène nous avait fait parvenir auparavant. Beau boulot !

D comme décembre et : 

Le 2, avec des reprises, mais quelles reprises, mes amis ! En l’absence de Nicolas, «Le Chat» n’a été qu’effleuré. Par contre, avons poursuivis les ajustements des rythmes du «Je chante» de Charles Trénet et du «On est pas là pour se faire engueuler» de Boris Vian et, malgré la bise, avons transpiré. Par contre, le «On est les Rois» n’a pas été repris, le trône étant déjà occupé par un adepte de la gastro !

Le 9, ce lundi correspondait avec la dernière répète de l’année. Travail de mise en place des partitions du programme prévu pour le lundi suivant, chez l’ami Caddie. Toujours pas de «On est les Rois», bien que le trône ait été libéré !

Le 16, avec tout d’abord un apéro en chansons chez l’ami Caddie à «L’instant d’après». Belle ambiance. Bon, faut dire que ce p’tit bar rend bien l’écho ! Puis, souper de Noël aux Marmousets avec une excellente fondue concoctée par plusieurs maîtres tourneurs. Le «Kirph» de Phil Ier n’avait pas un cheveu gris pour accompagner le fromage alors que la grappa d’Enzo a magnifiquement mis le café en valeur. Une magnifique ambiance BG pour la der de l’année avec en prime la remise, par Walti, des récompenses aux plus assidus en 2019 !  

Voilà, comme chaque année, j’ai la glotte à sec ! Alors santé et vivent les BG !

 Jappy

 

 

 

Course BG du 30 septembre au 2 octobre 2016

Vendredi matin, 30 septembre, 06h30, des «hombres» se réunissent gentiment devant chez Phil Ier (là où ils ont du ressort) pour attendre le car Buchard devant nous emmener pour où l’on ne sait pas, mis à part le fait que se sont les 1er ténors qui ont organisé cette nouvelle course BG. Après un moment d’attente (assez long car, selon Gégé, avec Buchard t’es toujours en retard), embarquons direction le Jura (géographiquement parlant). Péry, Sonceboz, St-Imier, Mt-Crosin. Information reçue, ce sera café-croissant au «Chalet Mt-Crosin».

                                         

Ben, ce ne fut qu’une émotion, puisque arrivés une heure trop tôt et le personnel pas en place. Qu’à cela ne tienne, réembarquons pour St-Imier, direction Sonvilier et son célèbre «Cercle Ouvrier». La patronne était seule aussi mais, nous avons été servis avec gentillesse et célérité. Eurent même droit aux croissants chauds avec café williams (faisait frais).

                                                    

Ceci fait, non sans avoir remis au goût du jour une vieille tradition, la rincette à la Jens, direction «La Tchau», Val de Travers avec arrêt à Môtiers pour une jolie visite du musée de l’Absinthe. Toute une histoire de ce fameux breuvage enfin remis au goût du jour (Ah, fontaine fontaine ...).

                               

Puis, délicieux repas de midi au Restaurant de l’Aigle pour nous remettre de toutes ces émotions !

                              

Pour digérer tout cela, avons repris la route direction Ste-Croix par le col des Etroits (heureusement, notre chauffeur avait l’œil pour se faufiler). De là, nous sommes rendus à Payerne, via Yverdon, et plus précisément au musée de l’aviation militaire («Clin d’Ailes») situé sur le périmètre de l’aérodrome. Visite intéressante et accompagnée d’un guide expert en la matière, puisque ayant lui-même été instructeur de vol.

               

Puis, reprise de la route, direction Vevey, Villeneuve, St-Gingolph (c’est quand qu’on mange) pour enfin arriver à Yvoire (non, ce n’est pas là que sont produites les conserves Rivoire et Carret), très joli bourg médiéval. Prise de nos chambres à l’hôtel «Le Pré de la Cure», petit apéro car étions à sec (ha, le prix du spitz…)

             

et direction le souper au restaurant de «La Vieille Porte» (avions vraiment faim). Pour digérer, petit tour de la vieille ville avec concert dans un bar du coin (doucement les basses, enfin, tout le monde car, à ce qu’il paraît, les enfants ne pouvaient pas dormir). Rentrés au bercail, avons encore siroté un «ch’tit rhum» sur la terrasse avant d’aller cou-couche panier, question de bien dormir !

Samedi 1er octobre, réveil, petit déj et contrôle des yeux avant d’attaquer un tour de ville historique accompagné d’une charmante guide. Visite instructive s’il en est avec son lot d’anecdotes sur une période mouvementée de la Savoie.

                           

Puis, étant donné que nous avions soif, départ pour une première visite de cave, à «Sciez-sur-Léman» (attention à la prononciation) au château «La Tour de Marignan» (pas un bon souvenir pour nos vieux Suisses). Visite des vignes (Chasselas, Pinot noir, Mondeuse et Altesse ou Roussette pour les cépages, répartis sur 5 ha) avec explications du propriétaire et visite de la cave avec petite dégustation (avons même pu goutter à la Chèvre, mousseux de la région) agrémentée de quelques un de nos chants (joli moment apprécié par Enzo où même la jeune génération était à l’écoute).

                    

Après cela, il fut à nouveau temps de reprendre la route, toujours dans l’ignorance et avec seuls indices, les quiz à Nono. Bon, le lieu suivant a été trouvé relativement facilement étant donné que nous n’allions pas plus haut que 1400 m/mer et que chez nous, ce n’est pas tous les jours. Eh oui, le Salève (lol). Avons donc pris le téléphérique du même nom pour nous rendre au sommet de la montagne des Genevois.

Arrivés là haut, à part le restaurant où nous allions manger, il n’y avait plus grand-chose à voir, la pluie et le vent s’étant unis pour nous boucher l’horizon. Heureusement, le service fut charmant avec des sourires rayonnants, ce qui a un peu atténué le déluge.

De là, sommes repartis, par la route, direction le sud et, sans que ça cloche, sommes arrivés à Sevrier chez Paccard, fonderie de cloches (justement). Avons visionné une vidéo concernant la fabrication de la fameuse cloche de la liberté (pesant 33 tonnes) livrée à Newport au Kentucky en Amérique (Liberty Bell de Philadelphie) et visité le musée avant un petit concert de carillon (Mistral gagnant de Renaud).

                              

La visite terminée, nous nous sommes rendus à notre hôtel pour la nuit, à savoir l’hôtel Ibis Styles d’Annecy !

Prise des chambres et départ «Chez Mamie Lise» pour un souper dans la vieille ville qui, malheureusement ne nous laissera pas un souvenir impérissable, dommage !

Pour nous consoler, après ce repas légèrement décevant, nous nous sommes rendus dans un bar au nom évocateur, «Le Munich», pour une petite bière et nous remonter le moral. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une réussite. Notre petit belge favori nous conseillant sur les breuvages à déguster, nous nous sommes aussi mis à chanter pour le plus grand plaisir du DJ chargé de l’acoustique. Vraiment, et pour finir, une jolie soirée !

                             

La nuit s’étant prolongée elle fut, normal, courte et le matin du 2 octobre vite là pour ce troisième et dernier jour de course. Un petit déjeuner revigorant et le soleil revenu nous remirent vite sur pieds pour reprendre la route, toujours sous le signe de la surprise. Ce fut la direction de Satigny qui eut voix au chapitre et plus particulièrement le village de Chouilly pour la visite du domaine des «Abeilles d’Or». Accueil dynamique par le patron et visite intéressante d’un domaine ancien (1455) et moderne à la fois avec, en prime, une très belle dégustation de sa production. Le chant aussi y fut mis en évidence. Beau moment convivial !

   

Le temps nous étant compté, nous avons repris la route en direction du vignoble de La Côte et plus précisément vers Bursins pour un repas à l’Auberge du Soleil, ouverte tout spécialement pour les BG. Délicieux repas pris dans un haut lieu de la gastronomie. Un régal accompagné par un vin de la maison  Ph. et A. Parmelin (eh oui, la politique encore) !

                      

Puis, non sans avoir remercié le patron de nos chants, avons une énième fois repris la route, direction de ce fameux village en 4 lettres de notre dernier quiz.

Ben, ce fut Praz au bord du lac de Morat pour une halte mitigée puisqu’il a fallu faire venir une ambulance pour notre ami Bernard (cousin Mathieu) qui ne se sentait pas bien.

                

Après contrôle sur place, il dut malheureusement nous quitter, direction l’hôpital de L’Ile à Berne. Une drôle de fin de voyage pour lui à qui nous souhaitons tout de bon. Pour nous aussi, l’heure de la rentrée avait sonné ! Après le marc à Benja (délicieux) et une petite pomme (oh, c’est aux cartes) avec Sami, nous arrivâmes sans encombre à Bienne, non sans avoir encore remercié notre chauffeur pour sa bonne conduite et nos GO pour tout leur travail et ce beau voyage. A dans 2 ans et au boulot les seconds !

Jappy