GROUPE VOCAL      LES BRANLE-GLOTTES

Actualité


 

Voix Romande du 30 septembre 2022

Échos de course

Voilà, elle est déjà derrière puisqu’elle a eu lieu les 23, 24 et 25 septembre. Comme toujours, l’endroit était secret et les basses n’ont rien dit avant. Cela donna lieu à un petit concours pour voir qui trouvera. Nous avons tout de même fini par trouver que nous allions aux Grisons et en Engadine (Coire, Poschiavo, Samedan et Maienfeld, cave Pola, où travaille Chantal, la fille de Walti. Jolie surprise pour lui...). Cette course, malgré la météo, fut belle et pleine de découvertes (vous en saurez plus en lisant le prochain bulletin d’automne). Merci aux basses pour l’organisation (même si la blanquette de veau n’est pas passée).

Échos des Jardins

Après le plaisir, retour au boulot et à nos partitions (préparation du prochain concert oblige). Toujours un travail sérieux et l’accent sur les nuances (comme le dit notre président). Avons aussi eu le plaisir d’accueillir un nouveau candidat en la personne de Jean-Jacques Moser (J.-J. pour le chant), ami d’école de Phil I. Bienvenue à toi. Notez encore que lundi prochain il y a un comité 50ème et que vos suggestions sont les bienvenues.

Bonne semaine à tous.

 

Jappy

 

 

Voix Romande hors série

Echos de la braderie 2017

La préparation fut longue et amena bien des discussions dues à une augmentation conséquente des coûts (prix de l’emplacement) et un changement dans le règlement (l’obligation d’acheter des gobelets officiels braderie avec dépôt de CHF 2.- à l’unité). Après moult séances et réflexions, nous avons tout de même choisi de continuer à y participer, cela pour la 21ème fois !

C’est donc au matin du vendredi 30 juin, dès 08h30 (bon, d’abord avec un bon café) qu’une équipe, toujours motivée, a entrepris le montage de la tente fournie par notre ami Sami (un grand merci à lui). Cette année, plus de sergent-major (a quitté l’entreprise) mais un nouvel employé Carnal, super sympa,  avec qui nous fûmes tout aussi efficaces que par le passé ! Bon, il y eu bien un petit bémol, à savoir un moment de réflexion sur le nombre d’éléments à monter (Y en manque un ? Mais non, c’est trois ! Non, quatre ? Heureusement, avons été sauvés par les photos prises en 2016. Mais, même là, certains avaient des doutes. Bande de St-Thomas !)

       

Enfin, au bout du compte, nous y sommes tout de même arrivé et avons pu, vers 13h, apprécier une bonne pause lunch sous la tente !

L’après-midi fut consacré aux détails et à la finition, avant l’arrivée des premiers fans de nos filets de féras !

Ceux-ci arrivèrent en nombre dès l’ouverture officielle de cette braderie, à savoir dès 18h (les friteuses tournaient à plein régime) et cela jusque tard dans la nuit douce de ce dernier jour d’un chaud mois de juin avec notre ami Toni se chargeant de l’accompagnement musical (tout en douceur).

 

 

Samedi matin, entrée en scène de la petite Gilberte (légèrement voilée pour une fois) pour relancer l’ambiance et attirer le chaland !

Un démarrage en douceur, mais qui alla crescendo avec, toujours des échos très positifs sur la qualité de notre poisson (et, en plus, il n’y avait pas besoin de faire la queue pour être ravitaillé). Nous avons aussi eu le plaisir d’accueillir l’ami Claude en renfort aux friteuses (un grand merci à lui pour son aide) !

Ce samedi fut intense aussi et l’équipe tournait à plein régime, mais avec la maîtrise de son sujet (bon, un ou deux petits bugs, mais rien de grave et toujours avec le sourire. Des pros quoi).

    

Nous eûmes aussi, bon à peine, une petite ondée qui fut maîtrisée grâce au déplacement des tables en terrasse mises à l’abri de l’avant toit de chez Loeb (que l’on remercie aussi pour son aide).

Ce samedi fut intense aussi et bien rempli, mais toujours dans la bonne humeur et une ambiance chaleureuse malgré la fraîcheur un peu revenue.

 

Le dimanche démarra aussi tout en douceur, à tel point que nous eûmes même le temps de prendre l’apéro (lol) avant le dernier rush !

           

Oui, car dès 13h, la dernière vague de convives arriva et les friteuses chauffèrent à nouveau à plein régime. Avons même dû renvoyer notre fournisseur à la pêche (une fois, comme ils disent en Belgique, il fallut même mouiller le poisson).

Puis arriva (déjà) le moment du démontage (bien que quelques clients récalcitrants eurent un peu de peine à céder leur place). Toujours la même équipe efficace sous les ordres précis (lol) de notre ami  Sami (encore un grand merci à toi pour tout) pour faire place nette et mettre un terme à cette énième braderie qui fut, une fois de plus magnifique avec une belle ambiance, des clients nombreux et sympa, et des amis plus revus depuis longtemps.

            

Le point final fut, tradition oblige, mis chez les Tschaupi, avec une délicieuse raclette en prime, ce qui change du poisson. Un grand MERCI à tous pour le formidable boulot accompli durant ces trois jours, magnifique !

Jappy

 


 

Notre bulletin semestriel de novembre 2021

Cliquez sur l'icône, ayez un peu de patience pendant le téléchargement... et bonne lecture.

Philippe 2, dit le Belge, votre webmaster débutant préféré

 

 

Rapport d'activités 2021

Au niveau activités, 2021 a commencé comme 2020 a fini, avec cette fichue Covid, c’est-à-dire avec une suspension de nos répètes due aux mesures imposées par nos autorités. Nos échanges entre BG avaient lieu par le biais d’un groupe WhatsApp (Quelques bonnes blagues et autres vidéos pour garder le sourire). Les anniversaires ont été souhaités par ce moyen et les apéros furent virtuels ! Dans cette grisaille, il y eu tout de même un peu de rose avec la naissance, en février, d’Aylen, la petite fille de, à l’époque, notre VP, Phil II, tout heureux de rejoindre le club des grands-pères BG !

En mars, pas de changement si ce n’est que nous avons essayé de «Zoomer» (permet de chanter en vidéo, mais attention aux cookies invasifs), enfin, ceux qui y sont parvenus. Pas convainquant au niveau de la synchro ! Avons aussi déploré le décès de Gisèle (Gisou pour ceux qui l’on bien connue), épouse de notre membre Tounet.

En avril, tout d’abord une délicieuse agape, le lundi 12, avec un délicieux chili con carne concocté par l’ami Pascal, que du bonheur. Puis, le lundi 26, grande reprise de nos répètes en présentiel dans le respect des directives «Bersetiènes» (autotest préalable, masque, distanciation, etc.). Bien que pas génial tout ça, un énorme plaisir à chanter ensemble et, selon Charlène, y avait de beaux restes (et puis, avec le masque, on ne voit pas ceux qui font la carpe. Lol) !

En mai, la reprise se poursuit, presque au complet (les enseignants ayant un peu de peine à reprendre le chemin de l’école, celle des fans, bien sûr). Et puis, aussi et surtout, le plaisir de pouvoir à nouveau déguster les plaisirs de la vie en terrasse. Le bonheur ! Le travail sérieux aussi, avec de vieux classiques ou des tubes comme « New York » ou « Bruxelles ». Notre AG aussi, le vendredi 28 mai, au terrain du FC Plagne, conduite une dernière fois par notre président Walti, ce dernier passant la main à notre VP Phil II. Un grand merci à toi Walti pour tout le travail accompli avec sérieux et compétence ! Y avons appris que notre directrice, Charlène, allait bientôt nous quitter pour continuer ses études sous d’autres cieux. L’avons chaleureusement remerciée pour tout son excellent travail de direction et sa gentillesse. L’ami Sami, qui nous a fait un énorme plaisir avec sa présence, fut remercié par un diplôme de membre d’honneur amplement mérité. La soirée se prolongea avec un délicieux repas, servi avec zèle par Dolo, Véro et Meieli (un tout grand merci à elles), et dans une ambiance BG des grands soirs (joie, rires, chants et amitié. Le vrai bonheur, quoi).

En juin, avons continué à sérieusement travailler sur le programme du prochain concert prévu (le vendredi 2 juillet pour nos passifs et amis). Lundi 21, accueillons Jenny, pour une éventuelle future direction. Avons aussi dégusté une délicieuse agape belge, la fameuse « carbonade flamande» concoctée par notre nouveau président Phil II, aussi maître queux (que du bonheur). Lundi 28, travail sérieux toujours, le prochain concert étant à la porte et Charlène voulant le top pour son dernier. Souhaitons aussi un joyeux anniversaire à Phil II, tout heureux du parcours des Diables Rouges à l’Euro de foot.

En juillet, vendredi 2, joli concert pour nos membres passifs et amis au terrain du FC Plagne. Belle prestation après plus d’une année de silence et devant une jolie assemblée. Nos chants furent suivis d’un délicieux repas, avec Quentin aux fourneaux (le grill, donc), Une belle soirée, BG tout cuit! Lundi 5, dernière répète avant les vacances d’été (bien que, vu la météo, on se croirait en hiver).

En août, lundi 9, reprise sérieuse au garage, avec Lita à la baguette et Charlène pour superviser. Travail pour dérouiller la glotte et nous familiariser avec une nouvelle direction. Présentons aussi nos sincères condoléances à Phil II pour le décès de son papa. Lundi 16, une tradition bien établie, la répète au vert dans le jardin chez Phil 1er. Avec la présence exceptionnelle de Charlène à la baguette (un grand merci à toi pour ta disponibilité. Bon, tu aimes aussi l’ambiance grillade des BG, faut dire). Le temps, un peu frais, mais ensoleillé, nous a motivé à travailler sérieusement (rigueur et précision). Puis, tradition oblige, avons passé à la partie festive avec un joli apéro et une grillade pas piquée des vers (et chacun tenait son verre, donc, pas besoin de les piquer non plus). Un grand merci à Phil 1er et Romaine pour leur hospitalité! Lundi 23, le travail continue, sérieux toujours. Lundi 30, la dernière répète avec encore Charlène à la baguette. Rigueur, précision, élocution et intonation, du sérieux jusqu’au bout ! La larme à l’œil, te disons un très grand merci pour tout ce que tu nous as apporté et te souhaitons plein succès pour ton avenir. Tu resteras dans nos cœurs pour ce chœur des BG.

En septembre, lundi 6, après la der de Charlène, la première de Willy qui reprend la baguette au vol. Chaude ambiance, car la salle était une étuve. Avons beaucoup chanté avant une belle agape organisée par Gabriel. Happy birthday à toi aussi. Lundi 13,  encore plus chaud, à tel point que nous avons dû faire du banc au garage où il faisait un peu plus frais pour travailler. Aussi plein d’anniversaires à souhaiter (David, Walti, Gabriel et Jean-François). Lundi 20, coup de fraicheur avec la météo qui a changé, ce qui dynamise la glotte pour cette dernière répète avant la course BG, attendue avec impatience depuis 3 ans (fichue Covid). Apprenons aussi la triste nouvelle du décès d’un ancien membre, Pierre-André Forchelet, dit Tintin. Du vendredi 24 au dimanche 26, magnifique course BG dans la région Furka-Grimsel avec un saut du côté de Charmey. Belle sortie, bien organisée par les barytons. Que du bonheur pour une dernière avec Charlène. Lundi 27, après cette belle sortie, retour au garage pour reprendre le turbin avec la visite d’une future baguette, Laurent Cornu, intéressé à reprendre les rênes de notre chœur. Avons aussi eu une agape, pour terminer les assiettes valaisannes ramenées de la course (n’en jetez plus).

En octobre, du lundi 4 jusqu’au lundi 18, pas de VR, car vacances scolaires, mais nous, bin nous avons continué à bosser fort ! Lundi 25, nouvelle direction avec Laurent Cornu qui a craqué pour les BG. Aussi deux p’tits nouveaux, Athanase et Christophe (bienvenue chez nous). Pierre Fankhauser, pilier de la Chorale, nous a aussi fait une petite visite. Et, pour ne pas faillir à la tradition, une petite agape de derrière les fagots, made by Riquet. Que du bonheur !

En novembre, lundi 1er, petite pensée pour nos amis, Denis (on aime tes genoux) et Jean-Pierre (prends soin de ton « nouveau turbo »). Bon rétablissement et revenez-nous vite, en forme. Travail toujours, même si le concert apéro a dû être annulé, because cette fichue Covid ! Lundi 8. Échauffement d’hiver (c’est l’heure qui veut ça) et travail sur un programme de BA BG prévue à Charmey. On s’habitue aussi gentiment à notre nouvelle direction, et bien que Laurent travaille sur deux classeurs nous nous en tenons à la liste de chants 2021, la commission de musique allant corriger ce bug. Le bulletin d’automne a aussi vu le jour. Du beau travail. Lundi 15, un échauffement gymnique donné par un Willy plein de ressource. Puis, travail sur un nouveau programme de chants remis trop tôt, c’est-à-dire avant l’aval de la commission de musique. Mais, pas de panique, avons tout de même essayé certains détails. Lundi 22, à la demande de Riquet (effectuée durant le délicieux souper du comité du vendredi 19), mise au point dans la VR concernant l’interjection « LOL» (laughing out loud, qui veut dire MDR ou mort de rire). CQFD, et voilà ! Travaillons aussi avec le nouveau programme officiel des chants prévus pour notre BA de Charmey. Avons aussi pu déguster une délicieuse agape concoctée par Phil I et David. Que du bonheur ! Lundi 29, comme l’hiver s’installe, nous échauffons sérieusement avec Willy puis, travaillons les chants de notre prochaine BA avec Laurent. Chanterons-nous avec ou sans masque, vu que le nouveau variant travaille comme les mécanos « au micron », telle est la question ?

En décembre, lundi 6, le scribe principal de la VR absent et son remplaçant l’ayant zappé (la VR, donc), pas de VR pour vous dire que, malheureusement, la BA de Charmey a finalement dû être annulée, toujours la faute à cette fichue Covid. Mais, travail de répète tout de même ! Lundi 13, der de l’année, aux Marmousets, avec notre traditionnel souper de Noël, concocté par une fine équipe de grandes toques. Voyez plutôt le menu : Saint-Jacques sur confit d’oignons et lit de salade à la mode Benja, coq au vin jaune façon Riquet et crumble aux pommes revisité par Jappy, que du bonheur pour une merveilleuse soirée. Avec, aussi, le plaisir d’accueillir l’ami Sami (que du bonheur), l’ami Claude (en pleine forme), Pascal (qui ne change pas) et un Enzo des grands soirs (toujours aussi généreux). Walti a aussi distribué les traditionnelles récompenses pour le suivi des répètes durant l’année. Chouette soirée BG, tout en chansons et en bonne humeur, avec de l’amitié !

Encore bonne année et prenez soin de vous.

Jappy

 

 

Course BG du 30 septembre au 2 octobre 2016

Vendredi matin, 30 septembre, 06h30, des «hombres» se réunissent gentiment devant chez Phil Ier (là où ils ont du ressort) pour attendre le car Buchard devant nous emmener pour où l’on ne sait pas, mis à part le fait que se sont les 1er ténors qui ont organisé cette nouvelle course BG. Après un moment d’attente (assez long car, selon Gégé, avec Buchard t’es toujours en retard), embarquons direction le Jura (géographiquement parlant). Péry, Sonceboz, St-Imier, Mt-Crosin. Information reçue, ce sera café-croissant au «Chalet Mt-Crosin».

                                         

Ben, ce ne fut qu’une émotion, puisque arrivés une heure trop tôt et le personnel pas en place. Qu’à cela ne tienne, réembarquons pour St-Imier, direction Sonvilier et son célèbre «Cercle Ouvrier». La patronne était seule aussi mais, nous avons été servis avec gentillesse et célérité. Eurent même droit aux croissants chauds avec café williams (faisait frais).

                                                    

Ceci fait, non sans avoir remis au goût du jour une vieille tradition, la rincette à la Jens, direction «La Tchau», Val de Travers avec arrêt à Môtiers pour une jolie visite du musée de l’Absinthe. Toute une histoire de ce fameux breuvage enfin remis au goût du jour (Ah, fontaine fontaine ...).

                               

Puis, délicieux repas de midi au Restaurant de l’Aigle pour nous remettre de toutes ces émotions !

                              

Pour digérer tout cela, avons repris la route direction Ste-Croix par le col des Etroits (heureusement, notre chauffeur avait l’œil pour se faufiler). De là, nous sommes rendus à Payerne, via Yverdon, et plus précisément au musée de l’aviation militaire («Clin d’Ailes») situé sur le périmètre de l’aérodrome. Visite intéressante et accompagnée d’un guide expert en la matière, puisque ayant lui-même été instructeur de vol.

               

Puis, reprise de la route, direction Vevey, Villeneuve, St-Gingolph (c’est quand qu’on mange) pour enfin arriver à Yvoire (non, ce n’est pas là que sont produites les conserves Rivoire et Carret), très joli bourg médiéval. Prise de nos chambres à l’hôtel «Le Pré de la Cure», petit apéro car étions à sec (ha, le prix du spitz…)

             

et direction le souper au restaurant de «La Vieille Porte» (avions vraiment faim). Pour digérer, petit tour de la vieille ville avec concert dans un bar du coin (doucement les basses, enfin, tout le monde car, à ce qu’il paraît, les enfants ne pouvaient pas dormir). Rentrés au bercail, avons encore siroté un «ch’tit rhum» sur la terrasse avant d’aller cou-couche panier, question de bien dormir !

Samedi 1er octobre, réveil, petit déj et contrôle des yeux avant d’attaquer un tour de ville historique accompagné d’une charmante guide. Visite instructive s’il en est avec son lot d’anecdotes sur une période mouvementée de la Savoie.

                           

Puis, étant donné que nous avions soif, départ pour une première visite de cave, à «Sciez-sur-Léman» (attention à la prononciation) au château «La Tour de Marignan» (pas un bon souvenir pour nos vieux Suisses). Visite des vignes (Chasselas, Pinot noir, Mondeuse et Altesse ou Roussette pour les cépages, répartis sur 5 ha) avec explications du propriétaire et visite de la cave avec petite dégustation (avons même pu goutter à la Chèvre, mousseux de la région) agrémentée de quelques un de nos chants (joli moment apprécié par Enzo où même la jeune génération était à l’écoute).

                    

Après cela, il fut à nouveau temps de reprendre la route, toujours dans l’ignorance et avec seuls indices, les quiz à Nono. Bon, le lieu suivant a été trouvé relativement facilement étant donné que nous n’allions pas plus haut que 1400 m/mer et que chez nous, ce n’est pas tous les jours. Eh oui, le Salève (lol). Avons donc pris le téléphérique du même nom pour nous rendre au sommet de la montagne des Genevois.

Arrivés là haut, à part le restaurant où nous allions manger, il n’y avait plus grand-chose à voir, la pluie et le vent s’étant unis pour nous boucher l’horizon. Heureusement, le service fut charmant avec des sourires rayonnants, ce qui a un peu atténué le déluge.

De là, sommes repartis, par la route, direction le sud et, sans que ça cloche, sommes arrivés à Sevrier chez Paccard, fonderie de cloches (justement). Avons visionné une vidéo concernant la fabrication de la fameuse cloche de la liberté (pesant 33 tonnes) livrée à Newport au Kentucky en Amérique (Liberty Bell de Philadelphie) et visité le musée avant un petit concert de carillon (Mistral gagnant de Renaud).

                              

La visite terminée, nous nous sommes rendus à notre hôtel pour la nuit, à savoir l’hôtel Ibis Styles d’Annecy !

Prise des chambres et départ «Chez Mamie Lise» pour un souper dans la vieille ville qui, malheureusement ne nous laissera pas un souvenir impérissable, dommage !

Pour nous consoler, après ce repas légèrement décevant, nous nous sommes rendus dans un bar au nom évocateur, «Le Munich», pour une petite bière et nous remonter le moral. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une réussite. Notre petit belge favori nous conseillant sur les breuvages à déguster, nous nous sommes aussi mis à chanter pour le plus grand plaisir du DJ chargé de l’acoustique. Vraiment, et pour finir, une jolie soirée !

                             

La nuit s’étant prolongée elle fut, normal, courte et le matin du 2 octobre vite là pour ce troisième et dernier jour de course. Un petit déjeuner revigorant et le soleil revenu nous remirent vite sur pieds pour reprendre la route, toujours sous le signe de la surprise. Ce fut la direction de Satigny qui eut voix au chapitre et plus particulièrement le village de Chouilly pour la visite du domaine des «Abeilles d’Or». Accueil dynamique par le patron et visite intéressante d’un domaine ancien (1455) et moderne à la fois avec, en prime, une très belle dégustation de sa production. Le chant aussi y fut mis en évidence. Beau moment convivial !

   

Le temps nous étant compté, nous avons repris la route en direction du vignoble de La Côte et plus précisément vers Bursins pour un repas à l’Auberge du Soleil, ouverte tout spécialement pour les BG. Délicieux repas pris dans un haut lieu de la gastronomie. Un régal accompagné par un vin de la maison  Ph. et A. Parmelin (eh oui, la politique encore) !

                      

Puis, non sans avoir remercié le patron de nos chants, avons une énième fois repris la route, direction de ce fameux village en 4 lettres de notre dernier quiz.

Ben, ce fut Praz au bord du lac de Morat pour une halte mitigée puisqu’il a fallu faire venir une ambulance pour notre ami Bernard (cousin Mathieu) qui ne se sentait pas bien.

                

Après contrôle sur place, il dut malheureusement nous quitter, direction l’hôpital de L’Ile à Berne. Une drôle de fin de voyage pour lui à qui nous souhaitons tout de bon. Pour nous aussi, l’heure de la rentrée avait sonné ! Après le marc à Benja (délicieux) et une petite pomme (oh, c’est aux cartes) avec Sami, nous arrivâmes sans encombre à Bienne, non sans avoir encore remercié notre chauffeur pour sa bonne conduite et nos GO pour tout leur travail et ce beau voyage. A dans 2 ans et au boulot les seconds !

Jappy