GROUPE VOCAL      LES BRANLE-GLOTTES

Actualité

 

Voix Romande du 13 décembre 2018

Echos de Noël

Oui, échos de Noël  depuis Plagne où nous avons effectué notre dernière répète pour cette année tout en profitant d’une tradition BG, notre souper de Noël. Magnifique, avec une terrine maison made by l’ami Riquet en entrée et en plat de résistance une queue de bœuf à l’ancienne, déééliiicieux ! En dessert, le plat de fromage et les tartes maison concoctées par Benja. Oui, avons aussi chanté un peu, question de faire travailler la glotte, tout de même. Mais, l’ambiance était vraiment à la fête pour cette dernière. Un grand merci à Riquet pour son accueil, tu nous as reçus comme des rois ! Walti, de son côté, en a profité pour récompenser les plus assidus d’entre nous, entendez ceux qui furent le plus présents aux répètes. Bravo à tous. Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter de belles fêtes de fin d’année, à vous et vos familles. Reprise le 7 janvier 2019 au Cristal !

Dernier lundi

Lundi prochain, pour ceux qui le désirent, nous nous retrouvons à 19h au Merkur, pour un au revoir à Rida et partager un dernier moment convivial avant les vacances. Qu’on se le dise !

Bonnes vacances à tous.

Jappy

 

Voix Romande hors série

Echos de la braderie 2017

La préparation fut longue et amena bien des discussions dues à une augmentation conséquente des coûts (prix de l’emplacement) et un changement dans le règlement (l’obligation d’acheter des gobelets officiels braderie avec dépôt de CHF 2.- à l’unité). Après moult séances et réflexions, nous avons tout de même choisi de continuer à y participer, cela pour la 21ème fois !

C’est donc au matin du vendredi 30 juin, dès 08h30 (bon, d’abord avec un bon café) qu’une équipe, toujours motivée, a entrepris le montage de la tente fournie par notre ami Sami (un grand merci à lui). Cette année, plus de sergent-major (a quitté l’entreprise) mais un nouvel employé Carnal, super sympa,  avec qui nous fûmes tout aussi efficaces que par le passé ! Bon, il y eu bien un petit bémol, à savoir un moment de réflexion sur le nombre d’éléments à monter (Y en manque un ? Mais non, c’est trois ! Non, quatre ? Heureusement, avons été sauvés par les photos prises en 2016. Mais, même là, certains avaient des doutes. Bande de St-Thomas !)

       

Enfin, au bout du compte, nous y sommes tout de même arrivé et avons pu, vers 13h, apprécier une bonne pause lunch sous la tente !

L’après-midi fut consacré aux détails et à la finition, avant l’arrivée des premiers fans de nos filets de féras !

Ceux-ci arrivèrent en nombre dès l’ouverture officielle de cette braderie, à savoir dès 18h (les friteuses tournaient à plein régime) et cela jusque tard dans la nuit douce de ce dernier jour d’un chaud mois de juin avec notre ami Toni se chargeant de l’accompagnement musical (tout en douceur).

 

 

Samedi matin, entrée en scène de la petite Gilberte (légèrement voilée pour une fois) pour relancer l’ambiance et attirer le chaland !

Un démarrage en douceur, mais qui alla crescendo avec, toujours des échos très positifs sur la qualité de notre poisson (et, en plus, il n’y avait pas besoin de faire la queue pour être ravitaillé). Nous avons aussi eu le plaisir d’accueillir l’ami Claude en renfort aux friteuses (un grand merci à lui pour son aide) !

Ce samedi fut intense aussi et l’équipe tournait à plein régime, mais avec la maîtrise de son sujet (bon, un ou deux petits bugs, mais rien de grave et toujours avec le sourire. Des pros quoi).

    

Nous eûmes aussi, bon à peine, une petite ondée qui fut maîtrisée grâce au déplacement des tables en terrasse mises à l’abri de l’avant toit de chez Loeb (que l’on remercie aussi pour son aide).

Ce samedi fut intense aussi et bien rempli, mais toujours dans la bonne humeur et une ambiance chaleureuse malgré la fraîcheur un peu revenue.

 

Le dimanche démarra aussi tout en douceur, à tel point que nous eûmes même le temps de prendre l’apéro (lol) avant le dernier rush !

           

Oui, car dès 13h, la dernière vague de convives arriva et les friteuses chauffèrent à nouveau à plein régime. Avons même dû renvoyer notre fournisseur à la pêche (une fois, comme ils disent en Belgique, il fallut même mouiller le poisson).

Puis arriva (déjà) le moment du démontage (bien que quelques clients récalcitrants eurent un peu de peine à céder leur place). Toujours la même équipe efficace sous les ordres précis (lol) de notre ami  Sami (encore un grand merci à toi pour tout) pour faire place nette et mettre un terme à cette énième braderie qui fut, une fois de plus magnifique avec une belle ambiance, des clients nombreux et sympa, et des amis plus revus depuis longtemps.

            

 Le point final fut, tradition oblige, mis chez les Tschaupi, avec une délicieuse raclette en prime, ce qui change du poisson. Un grand MERCI à tous pour le formidable boulot accompli durant ces trois jours, magnifique !

Jappy

 

  

 

Notre bulletin semestriel d'octobre 2018

Cliquez sur l'icône, ayez un peu de patience pendant le téléchargement... et bonne lecture.

Philippe 2, dit le Belge, votre webmaster débutant préféré

 

 

 

Rapport d'activités 2017

J comme janvier et : Le 9, reprenons le collier et le cours de nos activités! Un travail condensé, car la VR ne

                                       nous accorde plus que 1200 signes. Ecrirons bientôt plus qu’en sténo !

                                       Le 16, accueillons l’ami Willi, présentation de « La Sérénade » oblige (c’est pour St-

                                       Paul). Phil 1er joue toujours de la béquille et Sami reprend du poil de la bête.

                                       Le 23, échauffement comme des cloches (pas nous, mais les notes, donc - nouvelle

                                       technique) et retour de l’ami Sami qui a bonne mine !

                                       Le 30, fait moins froid, donc petit échauffement rapide et reprise du « Plat Pays » pour

                                       le plaisir de notre petit belge, tout ému et sponsorisé par Tempo, question mouchoir.

              

F comme février et : Le 3, avec notre AG tenue à L’Etoile à Corgémont, une première car, jusqu’à ce jour,

                                       n’étions encore jamais sortis de Bienne.

                                       Le 6, retour à la répète avec la venue de l’ami Jacqui, tout heureux d’être accueilli par

                                       « Siska les crocs blancs » et de pouvoir potasser la langue espagnole sur « Viva

                                       España ! »

                                       Le 13, avec un travail ardu sur « Viva España » et sa prononciation pas évidente. Mais,

                                       aussi, une délicieuse agape concoctée par cousin Mathieu et Gégé. Ça redonne

                                       confiance !

                                       Le 20, encore une répète à la montagne avec la belle tradition de la saucisse au marc

                                       de l’ami Riquet. Toujours un vrai plaisir et une première, l’ami Phil 1er nous

                                       accompagnant à la guitare (avait lâché ses béquilles). Belle soirée BG !

 

M comme mars et :   Le 6, vacances de ski et carnaval terminés, reprenons sérieusement le cours de nos

                                       répètes et le travail sur notre programme concert !

                                       Le 13, échauffement d’un genre nouveau avec des vavava, vévévé, vovovo, question de

                                       maîtriser les dentiers épris de liberté. Avons aussi fêté, pour le plus grand plaisir de

                                       Bernie, un nouveau retraité en la personne de l’ami Phil 1er.

                                       Le 20, v’là le printemps ! Donc échauffement léger et travail sérieux pour une prochaine

                                       BA BG avant de nous régaler, agape en tandem oblige, avec un délicieux « Chili con

                                       carne » pas piqué des vers et concocté par l’ami Paul soutenu par l’ami Bernie. Miam,

                                       que ce fut bon !

                                       Le 25, BABG au home du Ried. Joli concert mais chaleur étouffante. Heureusement que

                                       l’agape fut délicieusement rafraîchissante !

                                       Le 27, reprise du boulot pour préparer notre prochain concert des « Jardins de

                                       Boujean ». Sami, quant à lui, est retourné visiter les jolies infirmières de l’Insel à Berne.

                                       Lui souhaitons tout de bon et un prompt retour !

 

A comme avril et :     Le 3, avec un printemps bien installé, nous potassons sérieusement le programme de

                                       notre prochain concert. Avec « Quand il est mort le poète », attention la prononciation,

                                       c’est  le monde entier et non pas mon dentier ! Et Toni qui insiste en nous disant « qu’il

                                       faut rentrer juste, même si c’est faux. » Allez savoir !

                                       Le 10, répétons encore et toujours, même sans VR, vu les vacances de Pâques (1200

                                       signes maxi plus un tas de vacances, reste plus grand-chose à faire paraître) !

                                       Le 17, pas de répète vu que nous roulons et « tütschons » les œufs, lundi de Pâques

                                       oblige !

                                       Le 24, après les vacances de Pâques, remettons l’ouvrage sur le métier (sans perdre

                                       trop de temps comme le dit Bernie, question de timing), tout en souhaitant de bons et

                                       prompts rétablissements à toute une équipe BG (Benja, cousin Mathieu et Nono).

                                       Le 29, avec notre traditionnelle « journée sanglier » à Plagne. Bon, pas de groin pour

                                       cette année, mais chacun avec sa viande (celle pour le grill, donc , malgré la présence

                                       de nos dames). Enzo nous a gâtés avec quelques gouttes de derrière les fagots et

                                       Riquet a encore accueilli chez lui ceux qui ne rentrent jamais (toujours les mêmes) !

                

M comme mai et :      Le 1er, reprise sérieuse du travail avec le peaufinage du programme de notre prochain

                                       concert des « Jardins de Boujean ». L’accent fut mis sur les accords qui sont subtils

                                       (tout comme nous les chanteurs. Phil II dixit) !

                                       Le 15, répète générale d’avant concert avec l’accent mis sur les petits détails avec un

                                       demi-ton par-ci et par-là afin d’être au top le jour J !

                                       Le 19, des échos de notre concert des jardins n’ayant pas pu paraître étant donné que

                                       Messieurs les journalistes de la VR ne travaillent pas à l’Ascension ni à Pentecôte ! Le

                                       concert fut chouette, l’ambiance festive et le repas délicieux !

  

J comme juin et :       Le 10, où les BG ont fait la fête à Sami pour ses 4x20 printemps, 80ème oblige. Apéritif,

                                       deux moutons, tournés à la broche, gratin, salade et dessert, le tout bien arrosé.

                                       Chouette ambiance et journée « Samvabien » !

                                       Le 12, autre répète conclue par une agape, celle, délicieuse, de Toni. Comme quoi on

                                       peut être à la baguette et aussi aux fourneaux !

                                       Le 18, pour un concert donné à Reconvilier dans le cadre de la journée officielle du tir

                                       cantonal ! De très bons échos (malgré le bruit) et une ambiance chaleureuse (faisait

                                       aussi chaud sous la tente) ! 

                                       Le 19, travail de détail pointu pour préparer le concours de chant de Courroux. Une

                                       première dans l’histoire BG.

                                       Le 24, belle prestation dans le cadre de la 40ème fête de la musique à Courroux, avec

                                       un diplôme, mention bien (note de 5) et une entrée en scène rocambolesque pour

                                       détendre l’atmosphère (l’est où Jappy ?). Mais aussi une passe d’arme entre deux du

                                       conservatoire pour savoir si c’est un 6/8 ou un 3/4 (chaud show, et encore avec une

                                       nana. Ah, Napoli c’est pas Martigny) !

                                       Le 26, retour au calme de nos répètes avec un happy birthday souhaité à Phil II, encore

                                       tout heureux de nos chants interprétés dans son Jura !

                                       Le 30, avec le début de la Braderie, préparation du stand avec le traditionnel exercice

                                       du montage de la tente sous le regard expert de l’ami Sami !

 

J aussi comme juillet et : Du 1 au 2, pour la suite de la Braderie avec  la tenue de notre fameux stand filets

                                               de féra. Du monde, des éloges pour la qualité de nos filets et une ambiance

                                               toujours chaleureuse !

                                               Le 3, avec, comme toujours une dernière répète avant les vacances et le débriefing

                                               Braderie.

 

A comme août et :     Le 4, avec une nouveauté, un stand poissons dans le cadre du « First Friday » à la

                                       vieille ville. Un franc succès et du poisson tellement bon que nous fûmes en rupture de

                                       stock à partir de 21 heure !

                                       Le 7, répète de reprise d’après vacances. Piano piano, pour ne pas trop vite irriter la

                                       glotte !

                                       Le 14, avec une répète grillade au jardin chez Phil 1er, autour de la fameuse table en

                                       granite made par Benja, surmontée d’une fontaine typique du Val de Travers, pour

                                       arroser l’absinthe comme il se doit. Super soirée !

                                       Le 21, pas d’écho, Jappy en vacances et Nono absent (faudrait un remplaçant du

                                       remplaçant) !

                                       Le 28, lundi tropical pour répéter un mélange de vieux et de nouveaux chants

                                       entraînants.

 

S comme septembre et : Le 1er, avec un second « First Friday » et une météo médiocre mais une

                                               ambiance chaleureuse animée par la présence de deux troubadours français

                                               arrivés de Tours. Sympa !      

                                               Le 4, peaufinage du « Tour du monde » avec peu de monde pour participer au

                                               voyage.

                                               Le 11, retour des vacanciers pour travailler « Quand il est mort le poète ». Selon

                                               Toni, devons tenir d’un seul souffle (mais, si il est mort, ce devait être son dernier

                                               souffle) ! Puis, avons quand même encore fait le « Tour du monde » avant de

                                               déguster un délicieux « Chili con carne » made in Riquet, agape oblige !

                                               Le 18, bossons à toute vapeur pour préparer le concert du 75ème du cœur

                                               d’hommes des cheminots retraités de Bienne.

                                               Le 25, derniers réglages pour le prochain concert. Puis, nous nous sommes

                                               escrimés sur une nouvelle partition, intitulée « Un p’tit coup de cœur des BG ».

                                               Mais, le chœur n’est pas sûr d’y arriver un jour ! Est-ce dû à la difficulté ou est-ce de

                                               la mauvaise volonté ?

                                               Le 30, concert donné à St-Paul dans le cadre du 75ème anniversaire du chœur des

                                               cheminots retraités de Bienne avec d’autres sociétés de chant. Un franc succès et

                                               un plaisir particulier apporté à l’assistance avec notre interprétation du « Bella

                                               ciao ».

  

O comme octobre et :      Le 2, avons répété, oui mais la VR faisait une fois de plus relâche, vacances

                                               scolaires obligent !

                                               Le 6, avec une nouvelle participation au « First Friday » à la vieille ville et notre

                                               stand poissons toujours fort apprécié !

                                               Le 9, toujours pas de VR mais une répète ponctuée d’une délicieuse agape

                                               concoctée par l’ami Riquet , pasta party, pour son anniversaire !

                                               Le 16, répète sérieuse avec le retour de nos voyageurs, pour continuer à

                                               progresser dans le plaisir du chant.

                                               Le 23, des échos mouillés (retour du vent et de la pluie), mais des échos positifs

                                               aussi, avec le retour des derniers vacanciers (nos profs, donc) pour soutenir nos

                                               répétitions. Eh oui, le temps du prochain concert  approchant, le travail devient

                                               important vu le programme concocté. Gros travail donc, avec des partitions comme

                                               «Femme libérée» (un véritable enchaînement), ou avec «On laisse tous un jour» où

                                               il faut rester concentrés afin de ne rien oublier, ou alors avec «Un tour du monde»

                                               sur lequel on cravache de San Francisco à St-Tropez en passant par «Les p’tites

                                               femmes de Pigalle» (un vrai sacerdoce pour rester content). Mais, le progrès a

                                               aussi son prix alors, on bosse, encore et toujours !

                                               Le 30, accès plus rapide à la répète, enfin, avec l’ouverture du fameux

                                               contournement Est de Bienne. C’est plus hâte-toi lentement, mais la voie express !

                                               Le bulletin d’automne, quant à lui, a été livré, en courrier B (mais ce sont des

                                               nouvelles fraîches) !

                   

N comme novembre et :  Le 6 gros travail toujours et encore sur le programme du concert apéro. Ça devient

                                               sérieux. Avons aussi eu le plaisir d’accueillir à nouveau l’ami Sami, arrivé presque

                                               à l’heure malgré les bouchons. C’est qu’à l’Ouest, ça ne contourne toujours pas !

                                               Le 13, répète générale en vue du prochain concert apéro (essayons de maîtriser et

                                               de mémoriser la partition du « Nabucco » fraîchement et légèrement changée. Ça

                                               redonne confiance) ! Bon, l’agape fondue concoctée par Jean-François et David

                                               nous a redonné du courage !

                                               Le 18, répétition générale à la salle Calvin afin de préparer au mieux le concert

                                               apéro du lendemain ! Mais aussi mise en place de la salle et audition des nouvelles

                                               secrétaires à Gégé !

                                               Le 19, pour un magnifique concert apéro à la salle Calvin. Belle interprétation et

                                               belle maîtrise dans les harmonies, le tout corroboré par de beaux échos ! A la

                                               pause, un apéro servi avec en prime, pour chauffer la salle, quelques dactylos

                                               donnant le la au son de leurs machines à écrire. Hilarant. Au final, un délicieux

                                               repas servi par Ladi et son équipe. Fameux, car « indien vaut mieux que deux tu

                                               l’auras » ! Très belle journée.

                                               Le 20, retour aux Marmousets pour remettre l’ouvrage sur le métier. Y avons appris

                                               une triste nouvelle, le décès d’un ancien BG, l’ami Charly Oppliger, qui fut aussi un

                                               président des BG.

                                               Le 29, c’est une bien triste nouvelle qui nous a été annoncée. En effet, après une

                                               lutte menée avec courage contre la maladie, notre ami Nono est décédé. Nous ne

                                               l’oublierons pas !

              

D comme décembre et :  Le 4, avons été faire vibrer la glotte chez Caddie, à « L’instant d’après » (merci

                                               pour la première tournée), puis déambulé à travers le marché de Noël avec une

                                               petite aubade au stand des bûcherons (y avait du vin chaud) avant de nous

                                               réchauffer chez Michelle au « Robinet d’Or », autour d’une délicieuse fondue dans

                                               une belle ambiance BG ! Toujours sympa.

                                               Le 11, dernière répète de l’année avec notre traditionnel souper de Noël. Un choix

                                               de fromages avec leurs « rondes parmentières », le tout concocté par l’ami Riquet.

                                               Délicieux, avec en prime, l’ami Enzo descendu dans sa cave pour y dénicher les

                                               gouttes qui savent ravir une glotte BG ! Que du bonheur !

                                               Le 18, soirée particulière avec une assemblée extraordinaire afin d’y discuter de

                                               l’avenir BG et de celui de notre directeur Toni. Un peu de tension mais un choix clair

                                               et une page qui se tourne. Malgré tout, un grand merci à Toni pour tout ce qu’il nous

                                               a apporté !

Voilà, j’ai dit, mais la glotte est archi sèche ! Alors santé et vive les BG !

 Jappy

 

 

 

Course BG du 30 septembre au 2 octobre 2016

Vendredi matin, 30 septembre, 06h30, des «hombres» se réunissent gentiment devant chez Phil Ier (là où ils ont du ressort) pour attendre le car Buchard devant nous emmener pour où l’on ne sait pas, mis à part le fait que se sont les 1er ténors qui ont organisé cette nouvelle course BG. Après un moment d’attente (assez long car, selon Gégé, avec Buchard t’es toujours en retard), embarquons direction le Jura (géographiquement parlant). Péry, Sonceboz, St-Imier, Mt-Crosin. Information reçue, ce sera café-croissant au «Chalet Mt-Crosin».

                                         

Ben, ce ne fut qu’une émotion, puisque arrivés une heure trop tôt et le personnel pas en place. Qu’à cela ne tienne, réembarquons pour St-Imier, direction Sonvilier et son célèbre «Cercle Ouvrier». La patronne était seule aussi mais, nous avons été servis avec gentillesse et célérité. Eurent même droit aux croissants chauds avec café williams (faisait frais).

                                                    

Ceci fait, non sans avoir remis au goût du jour une vieille tradition, la rincette à la Jens, direction «La Tchau», Val de Travers avec arrêt à Môtiers pour une jolie visite du musée de l’Absinthe. Toute une histoire de ce fameux breuvage enfin remis au goût du jour (Ah, fontaine fontaine ...).

                               

Puis, délicieux repas de midi au Restaurant de l’Aigle pour nous remettre de toutes ces émotions !

                              

Pour digérer tout cela, avons repris la route direction Ste-Croix par le col des Etroits (heureusement, notre chauffeur avait l’œil pour se faufiler). De là, nous sommes rendus à Payerne, via Yverdon, et plus précisément au musée de l’aviation militaire («Clin d’Ailes») situé sur le périmètre de l’aérodrome. Visite intéressante et accompagnée d’un guide expert en la matière, puisque ayant lui-même été instructeur de vol.

               

Puis, reprise de la route, direction Vevey, Villeneuve, St-Gingolph (c’est quand qu’on mange) pour enfin arriver à Yvoire (non, ce n’est pas là que sont produites les conserves Rivoire et Carret), très joli bourg médiéval. Prise de nos chambres à l’hôtel «Le Pré de la Cure», petit apéro car étions à sec (ha, le prix du spitz…)

             

et direction le souper au restaurant de «La Vieille Porte» (avions vraiment faim). Pour digérer, petit tour de la vieille ville avec concert dans un bar du coin (doucement les basses, enfin, tout le monde car, à ce qu’il paraît, les enfants ne pouvaient pas dormir). Rentrés au bercail, avons encore siroté un «ch’tit rhum» sur la terrasse avant d’aller cou-couche panier, question de bien dormir !

Samedi 1er octobre, réveil, petit déj et contrôle des yeux avant d’attaquer un tour de ville historique accompagné d’une charmante guide. Visite instructive s’il en est avec son lot d’anecdotes sur une période mouvementée de la Savoie.

                           

Puis, étant donné que nous avions soif, départ pour une première visite de cave, à «Sciez-sur-Léman» (attention à la prononciation) au château «La Tour de Marignan» (pas un bon souvenir pour nos vieux Suisses). Visite des vignes (Chasselas, Pinot noir, Mondeuse et Altesse ou Roussette pour les cépages, répartis sur 5 ha) avec explications du propriétaire et visite de la cave avec petite dégustation (avons même pu goutter à la Chèvre, mousseux de la région) agrémentée de quelques un de nos chants (joli moment apprécié par Enzo où même la jeune génération était à l’écoute).

                    

Après cela, il fut à nouveau temps de reprendre la route, toujours dans l’ignorance et avec seuls indices, les quiz à Nono. Bon, le lieu suivant a été trouvé relativement facilement étant donné que nous n’allions pas plus haut que 1400 m/mer et que chez nous, ce n’est pas tous les jours. Eh oui, le Salève (lol). Avons donc pris le téléphérique du même nom pour nous rendre au sommet de la montagne des Genevois.

Arrivés là haut, à part le restaurant où nous allions manger, il n’y avait plus grand-chose à voir, la pluie et le vent s’étant unis pour nous boucher l’horizon. Heureusement, le service fut charmant avec des sourires rayonnants, ce qui a un peu atténué le déluge.

De là, sommes repartis, par la route, direction le sud et, sans que ça cloche, sommes arrivés à Sevrier chez Paccard, fonderie de cloches (justement). Avons visionné une vidéo concernant la fabrication de la fameuse cloche de la liberté (pesant 33 tonnes) livrée à Newport au Kentucky en Amérique (Liberty Bell de Philadelphie) et visité le musée avant un petit concert de carillon (Mistral gagnant de Renaud).

                              

La visite terminée, nous nous sommes rendus à notre hôtel pour la nuit, à savoir l’hôtel Ibis Styles d’Annecy !

Prise des chambres et départ «Chez Mamie Lise» pour un souper dans la vieille ville qui, malheureusement ne nous laissera pas un souvenir impérissable, dommage !

Pour nous consoler, après ce repas légèrement décevant, nous nous sommes rendus dans un bar au nom évocateur, «Le Munich», pour une petite bière et nous remonter le moral. Le moins que l’on puisse dire, c’est que ce fut une réussite. Notre petit belge favori nous conseillant sur les breuvages à déguster, nous nous sommes aussi mis à chanter pour le plus grand plaisir du DJ chargé de l’acoustique. Vraiment, et pour finir, une jolie soirée !

                             

La nuit s’étant prolongée elle fut, normal, courte et le matin du 2 octobre vite là pour ce troisième et dernier jour de course. Un petit déjeuner revigorant et le soleil revenu nous remirent vite sur pieds pour reprendre la route, toujours sous le signe de la surprise. Ce fut la direction de Satigny qui eut voix au chapitre et plus particulièrement le village de Chouilly pour la visite du domaine des «Abeilles d’Or». Accueil dynamique par le patron et visite intéressante d’un domaine ancien (1455) et moderne à la fois avec, en prime, une très belle dégustation de sa production. Le chant aussi y fut mis en évidence. Beau moment convivial !

   

Le temps nous étant compté, nous avons repris la route en direction du vignoble de La Côte et plus précisément vers Bursins pour un repas à l’Auberge du Soleil, ouverte tout spécialement pour les BG. Délicieux repas pris dans un haut lieu de la gastronomie. Un régal accompagné par un vin de la maison  Ph. et A. Parmelin (eh oui, la politique encore) !

                      

Puis, non sans avoir remercié le patron de nos chants, avons une énième fois repris la route, direction de ce fameux village en 4 lettres de notre dernier quiz.

Ben, ce fut Praz au bord du lac de Morat pour une halte mitigée puisqu’il a fallu faire venir une ambulance pour notre ami Bernard (cousin Mathieu) qui ne se sentait pas bien.

                

Après contrôle sur place, il dut malheureusement nous quitter, direction l’hôpital de L’Ile à Berne. Une drôle de fin de voyage pour lui à qui nous souhaitons tout de bon. Pour nous aussi, l’heure de la rentrée avait sonné ! Après le marc à Benja (délicieux) et une petite pomme (oh, c’est aux cartes) avec Sami, nous arrivâmes sans encombre à Bienne, non sans avoir encore remercié notre chauffeur pour sa bonne conduite et nos GO pour tout leur travail et ce beau voyage. A dans 2 ans et au boulot les seconds !

Jappy